Appel à la grève le 12 novembre

Les 2 appels à la grève et à la manifestation du 12 novembre: texte FO CGT SUD Snalc UNL- grève le 12 novembre-1          texte FO, CGT et SNALC – grève le 12 novembre

En Gironde, il y aura deux appels à la grève le 12 novembre. Celui FO, CGT, SNALC, qui appelle les collègues à manifester contre les réformes Blanquer (réforme sur le lycée général et technologique, sur la voie professionnelle, sur l’orientation et parcoursup, sur la fusion des académies…), parce qu’elles s’attaquent aux personnels et à l’école et  qu’elles suppriment des postes. Et celui FSU, UNSA, CFDT, SNALC, qui parle seulement des problèmes budgétaires, sans parler des réformes.

Voici l’ordre de la manifestation : FSU, UNSA, CFDT, puis un cortège où il y aura une banderole commune FO, CGT et SNALC. Le rassemblement se fera à 13h30 place Stalingrad à Bordeaux, pour un départ à 14h, avec une arrivée au rectorat.

Nous invitons tous les collègues étant contre les réformes Blanquer à rejoindre le cortège FO, CGT et SNALC.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Elections professionnelles du 29 novembre au 6 décembre : Les 3 étapes du vote FO

explications ici consigne de vote_4(1)

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Lettre du SNFOLC concernant les réunions sur les nouveaux programmes du lycée

Le fichier ici lettre_du_snfolc_nouveaux_programmes_du_lycee

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Indemnité Compensatrice de CSG: encore une arnaque!

indemnité compensatrice-encore une arnaque

Le gouvernement a transformé une partie des cotisations « sécurité sociale » de maladie en CSG. FORCE OUVRIERE s’était opposée à cette mesure parce qu’elle constitue un hold-up sur les cotisations sociales (salaire différé) en les transférant sous forme de CSG qui est un impôt.

Cette réforme « redonnera dès 2018 du pouvoir d’achat à plus de 20 millions d’actifs. Cela représente 250 euros par an au niveau du SMIC », avait prétendu le Premier ministre, Edouard Philippe, lors de sa déclaration de politique générale à l’Assemblée début juillet 2017.

Cette déclaration d’intentions s’était déjà avérée inexacte pour les agents publics puisqu’il avait fallu créer une indemnité compensatrice de hausse de CSG pour compenser la perte enregistrée sur le salaire net. Le décret 2017-1889 et la circulaire du ministère des comptes publics du 15 janvier 2018 ont été mis en oeuvre.

FORCE OUVRIERE avait également tiré la sonnette d’alarme en indiquant qu’une indemnité ça se déplace, ça se dégrade, ça ne se réévalue pas ou peu.

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour déplorer les premières victimes de ce système : les salariés les plus précaires de la Fonction publique, les contractuels.

Ceux-ci ont découvert au fur et à mesure que les contrats étaient renouvelés depuis le 1er janvier 2018, qu’ils perdaient du pouvoir d’achat.

Motif, ils ne seraient pas éligibles à l’indemnité compensatrice !

Ainsi, cet « Accompagnant de vie Scolaire » (AESH) dont la précarité est imposée par l’Etat et le gouvernement qui refusent de créer un statut, mais qui est indispensable auprès de l’enfant handicapé qu’il accompagne en milieu ordinaire, et dont le contrat a été reconduit à la rentrée scolaire, gagne t-il moins en septembre qu’en août 2018. L’indemnité lui a été supprimée. C’est sans doute ce que le premier Ministre appelle « redonner du pouvoir d’achat aux salariés ».

FORCE OUVRIERE demande donc, que l’indemnité soit rétablie à tous les contractuels renouvelés et que l’on garantisse pour les autres une égalité de traitement.

Dans tous les cas, FO étudie les recours juridiques possibles, de nombreux Tribunaux Administratifs ayant considéré que le renouvellement de contrats n’était pas identique à un nouveau contrat, notamment en matière de période d’essai.
Montreuil, le 25 octobre 2018

Publié dans Droit syndical, Rémunérations | Laisser un commentaire

Mutations inter 2019 : Fonctionnaires stagiaires : les grands perdants des nouvelles règles

Com-mut stagiaires

Publié dans Droit syndical, Fonctionnaires, Mutations, Uncategorized | Laisser un commentaire

Evaluation PPCR : Nous n’acceptons pas l’arbitraire

Le communiqué ici Com PPCR recours

Publié dans Actions, Agrégés, Certifiés, Fonctionnaires, Hors classe, Rémunérations, Services publics | Laisser un commentaire

Réforme Blanquer du lycée et du baccalauréat : Abrogation !

Le communiqué ici com-reforme_du_lycee_snfolc-oct18

Publié dans Actions, Agrégés, Certifiés, Réforme du lycée | Laisser un commentaire

Professeurs principaux, savez-vous que les règles ont changé après la rentrée ?

PDF ici Com PP

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Fusion des académies : Non à la régionalisation de l’Éducation nationale, maintien de toutes nos garanties statutaires nationales !

Communiqué de la FNEC-FO Fusion des académies 2

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Violences scolaires : il est urgent d’arrêter le saccage de l’école républicaine et des statuts !

Communiqué de la FNEC-FO Violences-scolaires

Après la diffusion ce week‐end d’une vidéo montrant un élève d’un lycée de Créteil menacer d’une arme sa professeure, la FNEC FP‐FO tient à apporter tout son soutien à la collègue et à l’équipe de l’établissement.
Jean‐Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, et Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur ont voulu donner un message de fermeté. «Nous allons rétablir l’ordre et l’autorité dans tous les établissements qui se trouvent en situation dégradée», annonce le ministre de l’Education nationale.

La FNEC FP‐FO condamne toute forme de violence envers les personnels de l’Education nationale. Ces comportements qui se multiplient au sein des écoles, des collèges et des lycées sont la résultante des suppressions massives d’emplois, sur fond d’autonomie des établissements, les équipes devant se débrouiller seules avec les moyens du bord. Les personnels enseignants, les AED, les CPE, les chefs d’établissements ne sont pas responsables de l’incurie qui prévaut depuis tant d’années.

La FNEC FP‐FO demande en premier lieu l’application pleine et entière de l’article 11 du Statut général de la Fonction publique qui garantit aux fonctionnaires la «protection fonctionnelle» et exige également que les CHSCT soient effectivement saisis de ces dossiers. Le ministre de l’Education nationale prétend, «mètre carré par mètre carré, reconquérir la République». Au moment où celui‐ci annonce la suppression de 2650 postes d’enseignants dans les établissements du 2nd degré, ainsi qu’une loi «pour l’école de la confiance» pour permettre au gouvernement de territorialiser et déréglementer le fonctionnement l’école à coup d’ordonnances, les personnels sont en droit de s’interroger : qui est responsable du chaos dans les établissements ?

Pour la FNEC FP‐FO, le ministre serait bien avisé d’écouter la colère des personnels qui n’acceptent pas le saccage programmé de l’école, les politiques de suppressions de postes et les contre‐réformes qui pulvérisent l’école républicaine. La restitution des moyens supprimés ainsi que l’arrêt des contre‐réformes qui mettent en cause les statuts des personnels de l’Education nationale constituent donc les seules réponses crédibles à la multiplication de ces actes inadmissibles.
A Montreuil, le 23 octobre 2018

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire