Grève massive le 22 mars: la question de la suite est posée.

Communiqué en pdf ici Grève massive du 22 et maintenant

Plus puissante que le 10 octobre : la forte mobilisation du 22 mars a réuni 500 000 manifestants à travers toute la France. Agents publics et cheminots, dans les rues, soutenus par de nombreux salariés du secteur privé ont défilé et fait grève pour dire NON aux attaques tous azimuts du gouvernement Macron-Philippe.

Dans les écoles les taux de grévistes s’étalent de 25% jusqu’à 35 %, comme dans l’Ain. De
nombreuses écoles étaient fermées (30 sur 71 à Saint Denis, par exemple). Dans le 2nd degré, la mobilisation a été également suivie, avec un taux de grévistes pouvant atteindre les 80% dans certains établissements, toutes catégories de personnels confondues.

Les propos du président au lendemain du 22 mars indiquent qu’il veut aller jusqu’au bout de ses contre-réformes, c’est-à-dire en finir avec l’ensemble des droits et garanties collectives.

De même qu’il entend imposer contre la majorité des organisations sa réforme du baccalauréat, la sélection à l’université, l’apprentissage dans les LP et la remise en cause des diplômes nationaux, le gouvernement voudrait en quelques semaines de «concertation» aboutir à un «nouveau contrat social avec les agents de la fonction publique», pour substituer le contrat au statut, pousser vers la sortie des milliers d’agents à travers un plan de départs dits « volontaires » et individualiser les rémunérations.

Comme l’ensemble des fonctionnaires, les personnels de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche refusent avec force la destruction programmée de la Fonction publique et de leurs statuts. Ils s’opposent aux suppressions massives de postes et à l’individualisation de leur carrière, synonyme de la fin de leurs statuts collectifs et du service public républicain. Ils veulent l’augmentation du point d’indice.

Le 22 mars démontre que les fonctionnaires et plus largement l’ensemble des salariés ne se laisseront pas faire. Ils savent qu’il faut le rapport de force d’ensemble public-privé pour bloquer toutes ces «bombes à fragmentation». Dans les réunions d’information syndicale, les personnels sont très attentifs à la mobilisation des cheminots, et d’une façon plus générale à la question du rapport de force à mettre en place pour bloquer cette politique.

Discutons, informons, organisons !
Le 3 avril les cheminots sont appelés à débuter la grève. Dans les AG de cheminots, la reconduction de la grève à partir du 3 avril est en discussion. Cette question ne concerne pas que les cheminots. La FNEC FP-FO appelle les personnels à se réunir dans les écoles, les établissements et les services, dans l’unité, pour en débattre. La fédération soutient tous ses syndicats qui réuniront les AG pour décider la grève. 

Publié dans Actions, Uncategorized | Laisser un commentaire

Audience du 23 mars: communiqué

Téléchargez le pdf ici réforme du lycée audience du 23 mars

Réforme du lycée : marche forcée à l’autonomie et à la destruction du bac confirmées !

La FNEC FP-FO et le SNFOLC ont été reçus au ministère le 23 mars. Le ministère voulait présenter les horaires du nouveau lycée Blanquer. FO a rappelé son opposition à ces contre réformes ainsi que le vote contre les décrets présentés au Conseil Supérieur de l’Education (CSE) sur Parcoursup et le nouveau baccalauréat, le 19 mars (40 contre : FO, CGT, FSU, Solidaires, UNEF, SGL, CFE-CGC et CFDT ; 11 abstentions : FCPE ; 19 pour : UNSA, SNALC). Ce nouveau lycée correspond à la mise en place du nouveau baccalauréat et de Parcoursup.

Le ministre persiste et signe : son objectif est de tout boucler pour le prochain CSE le 5 avril malgré un vote contre des organisations syndicales de l’interfédérale de l’Education nationale sur tout son processus.

Les réponses du ministère confirment la nature de la réforme du lycée : autonomie tous azimuts, dénaturation des disciplines, individualisation des parcours, définition locale des enseignements, territorialisation et remise en cause du baccalauréat.

Appliquée dès la seconde à la rentrée 2018 avec la construction du «parcours individuel», la contre-réforme du lycée sera construite à partir des besoins locaux post baccalauréat définis localement notamment par les entreprises et les régions. Elles pourront comme «partenaires» de l’éducation nationale intervenir sur les heures élèves dédiées à l’orientation, 54 heures, qui ne sont pas budgétées pour les professeurs principaux ou les Psyen-EDO.

Le cadre national de l’instruction est totalement remis en cause : les enseignements de spécialité se feront en fonction de l’offre en postbac dans le bassin, de la disponibilité des ressources locales. Autant dire que l’Ecole de la République, ses horaires nationaux, ses diplômes identiques sur tout le territoire n’existent plus. Preuve en est, les dites nouvelles options, histoire-géographie sciences politiques, humanités-littérature-philosophie, numérique et sciences informatiques, enseignements scientifiques seraient composées à partir d’un programme défini par Conseil Supérieur des Programmes qui laisserait la «ressource locale» s’organiser car il faut «parier sur l’autonomie locale » ! Traduction : en fonction de la «ressource enseignante locale» ce sont les professeurs de SES, d’Histoire-Géographie, de Mathématiques, de SVT, de Physique-Chimie, de Philosophie, de Lettres etc. qui interviennent. Qui est présent peut intervenir… C’est la mise en concurrence des personnels entre eux.

La nature locale du baccalauréat est donc confirmée : parcours, options, enseignements du tronc commun réduit à 16 heures ou 15 heures 30 donnant lieu pour 40% du baccalauréat au contrôle continu.

Toutes ces nouvelles dispositions sont conformes au document d’orientation du ministre de l’Action et des Comptes publics «refonder le contrat social avec les agents publics» : moins 2600 postes dans le second degré, moins 200 postes administratifs, augmentation des personnels contractuels (plus 6% en un an), «mobilité volontaire» car des milliers de postes sont en cause avec ces réformes.

La FNEC FP-FO est résolument opposée à ces réformes qui dénaturent l’enseignement disciplinaire, déqualifient les enseignants, remettent en cause le baccalauréat, premier grade universitaire, diplôme national avec ses épreuves ponctuelles et nationales. Au lendemain de la forte mobilisation de toute la fonction publique et des cheminots, la FNEC
FP-FO et le SNFOLC invitent les personnels à se réunir en assemblées générales pour débattre des suites à donner.

Publié dans Actions, Réforme du lycée, Uncategorized | Laisser un commentaire

Bienvenue sur nos réseaux sociaux!

Vous pouvez désormais nous suivre sur les réseaux sociaux!

Twitter: @SNFOLCGironde
Facebook: https://www.facebook.com/snfolc33/
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Communiqué de presse suite à la manifestation du 22 mars

Le communiqué à télécharger: 2018-03-23 CP UIAFP FO PLUS DE 500 000 MANIFESTANT POUR DEFENDRE LA FONCTION PUBLIQUE.

22 MARS 2018 : PLUS DE 500 000 MANIFESTANTS
POUR DEFENDRE LA FONCTION PUBLIQUE !

Ce 22 mars 2018 restera un moment fort de la lutte syndicale des fonctionnaires et agents publics de l’Etat, des collectivités territoriales et du secteur hospitalier pour améliorer leur pouvoir d’achat et contre le projet action publique 2022, à terme destructeur du service public républicain.

Les premiers chiffres sur les taux de grévistes sont en hausse dans bon nombre de secteurs confortant des cortèges de manifestants fournis. Ainsi ceux qui pensaient que les agents publics étaient démobilisés, ceux qui croyaient que le moment était mal choisi, se sont trompés !

Le gouvernement doit donc maintenant revoir sa copie !
Au-delà des chiffres, que certains voudront minimiser, ce qui traversait l’ensemble des manifestations, c’était le mécontentement et même la colère contre les choix du gouvernement. Du ras-le-bol, nous voilà passés à la mobilisation qui sera à n’en pas douter durable.

FO Fonction Publique tient à remercier l’ensemble des fonctionnaires et agents publics qui
ont répondu à notre appel et toutes les structures FORCE OUVRIERE qui ont participé à la réussite de cette journée.

La balle est dans le camp du gouvernement et il ne doit pas se tromper. Soit le gouvernement s’engage en faveur d’un véritable dialogue social et accepte de négocier, soit il fait le choix de continuer dans sa politique aveugle de réduction de la dépense publique et prend le risque d’être confronté à une riposte sans précédent ! FO Fonction publique est prête à dialoguer et réitère ses revendications en termes de : pouvoir d’achat, de carrière et de défense et d’amélioration du statut général.

Nous restons mobilisés pour la défense de notre modèle social dont un des piliers est la fonction publique, garante de la cohésion sociale et de l’égalité du service rendu aux usagers. Nous ne lâcherons rien !!!

Publié dans Actions, Uncategorized | Laisser un commentaire

Compte-rendu de la présentation au CSE des textes réformant le baccalauréat

Le compte rendu  à télécharger : cse_du_21_mars2018._baccalaureat.

Conseil supérieur de l’éducation du 21 mars 2018

Présentation des textes sur le baccalauréat   Compte-rendu

Les organisations syndicales de l’interfédérale nationale ont réaffirmé leurs revendications

► Appel interfédéral national FERC CGT, FNEC FP-FO, FSU, SUD, SUNDEP, UNEF, UNL, SGL, Solidaires étudiant-e-s, FIDL, UNL, ASES, SLU : « Tous et toutes en grève le 22 mars » – Au nom des organisations de l’interfédérale représentées au CSE, l’appel interfédéral national a été lu comme déclaration intersyndicale commune. Les revendications ont ainsi été réaffirmées et notamment, compte-tenu de l’ordre du jour du CSE, « le retrait des projets de réforme du baccalauréat et du lycée ». C’est pourquoi aucune organisation syndicale de l’interfédérale n’a présenté d’amendements. A l’inverse, SNALC, CFDT, UNSA et CFE-CGC ont présenté plus de 100 amendements…

► Voeu intersyndical présenté par FO, SNES-FSU, SNEP-FSU, CGT Educ’action et SUD Education – Un voeu commun a été présenté au CSE : « Les membres du conseil supérieur de l’éducation demandent que les textes concernant le baccalauréat soient retirés de l’ordre du jour de la séance du 21 mars 2018. » – 49 voix pour, 21 voix contre (SNALC, UNSA), 1 abstention

Le ministère a choisi la voie du passage en force en soumettant les textes au vote.                                                                                                                                                  Il a en outre amendé les textes : le rattrapage sur deux épreuves orales parmi les épreuves terminales, le coefficient de l’épreuve de philosophie au baccalauréat technologique est réduit à 4 au profit de l’oral terminal (coefficient 14). Il confirme que le grand oral se fera sur la base d’un projet adossé aux deux enseignements de spécialité en terminale. D’autres modifications sont apportées, mais le fond des textes est maintenu et réaffirmé : liquidation du baccalauréat, autonomie des établissements, charge de travail démultipliée pour les personnels, menaces sur les heures, les postes.

Votes sur les projets de décret et d’arrêtés : le vote contre est majoritaire    Nos revendications demeurent
FO a voté contre tous les textes soumis au vote. Dans son explication de vote, FO a réaffirmé son exigence de retrait de la réforme du baccalauréat et du lycée – avec l’interfédérale nationale. Nous avons rappelé que nous n’étions pas dans une logique d’amendements (FO a voté Contre ou a refusé de voter sur tous les amendements). Nous avons réaffirmé que nous n’acceptions aucune remise en cause des droits et garanties collectives : ni remise en cause du baccalauréat comme diplôme national aux épreuves nationales, terminales, ponctuelles et anonymes ; ni remise en cause des statuts ; ni loi Travail, ni ordonnances Macron ; ce que les fonctionnaires, les salariés, réaffirmeront le 22 mars par la grève et les manifestations à l’appel de leurs organisations syndicales.

Votes sur le projet de décret modifiant le code de l’éducation                                                        19 pour – UNSA, SNALC                                                                                                                      40 contre – FO,CGT,FSU,Solidaires,UNEF,SGL + CFE-CGC et CFDT                                        11 abstentions – FCPE

Projet d’arrêté sur le contrôle continu                                                                                                11 pour (SNALC)                                                                                                                                    48 contre (FO,CGT,FSU,Solidaires,UNEF,SGL + CFDT et UNSA)                                                9 abstentions

Projet d’arrêté sur les épreuves anticipées                                                                                      34 pour (SNALC, CFDT, UNSA)                                                                                                        31 contre (FO,CGT,FSU,Solidaires,UNEF,SGL)                                                                                3 abstentions

Projet d’arrêté sur les épreuves du baccalauréat général                                                             17 pour (SNALC, UNSA)                                                                                                                     41 contre (FO,CGT,FSU,Solidaires,UNEF,SGL + CFDT)                                                               8 abstentions

Projet d’arrêté sur les épreuves du baccalauréat technologique                                                    8 Pour (SNALC)                                                                                                                                        46 contre (FO,CGT,FSU,Solidaires,UNEF,SGL + CFDT)                                                                9 abstentions

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Informations diverses

Beaucoup de monde le 22 mars à la manifestation pour la défense des services publics, cela fait chaud au cœur ! Nous reviendrons prochainement dessus.
  
Mouvement intra pour les titulaires : la saisie des vœux se poursuit jusqu’à lundi 26 mars 12h. Vous pouvez nous contacter car nous avons fait des recoupements avec le mouvement inter, les départs à la retraite ainsi que les créations et suppressions de postes et nous avons une liste de postes susceptibles d’être vacants. Cela reste du conditionnel tant que la liste n’est pas officialisée par l’administration. Nous vous renvoyons à la page du site pour trouver tous les documents nécessaires. Si sur le récépissé que vous recevez dans votre établissement, vous constatez des erreurs, corrigez-les en rouge, remplissez l’annexe 4, et faites-le nous savoir.

Le mouvement des contractuels et MA a commencé le 21 mars et se poursuit jusqu’au 3 avril. La saisie des vœux se fait sur Lilmac. Voici la fiche de suivi à remplir et à nous faire parvenir : fiche suivi contractuel.
Publié dans Mutations, Réforme du lycée | Laisser un commentaire

Mutations Intra-Académique 2018

Le serveur pour les mutations intra académiques est ouvert du mardi 13 mars à 12h00 jusqu’au 26 mars à 12h00.

Voici tous les liens du rectorat concernant les mutations, n’hésitez pas à nous contacter. Les documents et des renseignements plus précis sont également disponibles sur la page de notre site dédiée aux mutations. Voici également la fiche de suivi syndical, à remplir et à nous transmettre pour que nous puissions suivre vos vœux. Fiche de suivi mouvement INTRA

GUIDE MUTATION RENTREE 2018

 ANNEXE 01 Conseil information mobilité

 ANNEXE 02 Principales dates à retenir

 ANNEXE 03 Pièces justificatives

 ANNEXE 04 Demande de modification de barème

 ANNEXE 05 Barème 2018

ANNEXE 06 Demande de temps partiel 2018

ANNEXE 07 Fiche de candidature à un poste en établissement REP+ 2018

 ANNEXE 08 Prise en compte des situations de handicap 2018

 ANNEXE 08 bis Voeux situation médicale grave 2018

 ANNEXE 08 ter Voeux dossier social 2018

 ANNEXE 09 Annuaire de la DPE

 ANNEXE 10 Etablissements centralisateurs 2018

Répertoire des établissements de l’académie de Bordeaux 2018

Publié dans Mutations | Laisser un commentaire

Tous en Grève le 22 mars!

Tous en grève le 22 mars!

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Tous en grève le 22!

JEUDI 22 MARS 2018 TOUS EN GREVE ET MANIFESTATION !

Depuis les élections présidentielles de mai 2017, le gouvernement Macron – Philippe attaque frontalement la fonction publique et ses agents. Pour satisfaire Bruxelles et afin de réduire le déficit public de la France, le gouvernement impose à nos concitoyens une réforme de la fonction publique brutale qui va à l’encontre du service public égalitaire pour tous. Les fonctionnaires sont devenus les boucs émissaires de notre pays, sont accusés de tous les maux et doivent porter la responsabilité du déficit financier de la France.

Trop c’est trop !

Après avoir décidé de :

• Supprimer 120 000 postes
• Geler la valeur du point d’indice
• Rétablir de jour de carence
• Refuser la compensation intégrale et pérenne de la CSG
• Reporter les maigres mesures PPCR

Le gouvernement va encore plus loin avec le premier comité interministériel de la
transformation publique et ses annonces :

• Simplification et déconcentration du dialogue social, le gouvernement veut
contourner les syndicats !
• Individualisation des rémunérations et notion de mérite contraire au déroulement
de carrière.
• Attaque des grilles indiciaires de la fonction publique.
• Recours au contrat avec la mise en place du contrat statutaire au lieu de postes de
fonctionnaires.
• Restructuration des services et des missions avec la mise en place d’un plan de
départs vers le privé !

Une seule réponse à toutes ces attaques la mobilisation !

POUR LES MISSIONS PUBLIQUES, L’EMPLOI, LE POUVOIR
D’ACHAT
ACTIFS – RETRAITES
TOUTES ET TOUS MOBILISE.E.S LE 22 MARS 2018

Communiqué de FO disponible ici 2018-02-12 JEUDI 22 MARS TOUS EN GREVE

Publié dans Actions | Laisser un commentaire

Grève et rassemblement le 1er février

FO, CGT et SUD appellent à organiser des rassemblements et des délégations le 1er février au ministère, dans les rectorats, les IA, pour porter les revendications, exiger le retrait du projet d’évaluation !

 
MERCREDI 1er FÉVRIER À 14H

RASSEMBLEMENT DEVANT LE RECTORAT de BORDEAUX

Pour exiger le retrait du projet d’évaluation !

 
 
Seul le rapport de forces peut contraindre la ministre à reculer! Education prioritaire, projet d’évaluation, postes, c’est la même bataille pour la défense des revendications.
 
 
Publié dans Actions, Réforme du lycée | Un commentaire