PPCR : contestation appréciation finale et rendez-vous de carrière pour cette année

Si vous avez fait l’objet d’un rendez-vous de carrière l’an dernier, que ce soit pour le 1er, le 2ème ou le 3ème rendez-vous de carrière, vous trouverez plus bas un mode d’emploi pour contester l’appréciation finale de votre « valeur professionnelle », un courrier modèle, ainsi qu’une fiche de suivi à nous renvoyer.
Votre appréciation finale doit vous avoir été notifiée dans les deux semaines après la rentrée. Est-ce le cas ?
 
N’hésitez donc pas à nous contacter si vous comptez faire une contestation, ou à conseiller à des collègues concernés de s’adresser à nous.
 
Dans cette phase actuelle les personnels qui ne sont pas d’accord avec l’avis recteur doivent faire un recours selon les formes prévues : par courrier postal uniquement adressé directement au rectorat DPE cellule transversale dans le délai réglementaire de 30 jours suivant la notification dématérialisée du compte rendu « 
 
De plus, certains viennent de recevoir le message suivant : « Vous êtes éligible à un rendez-vous de carrière dans le cadre de la campagne 2019/2020 sous réserve que vous remplissiez les conditions d’éligibilité au 31/08/2020.Pour vous permettre de vous y préparer, vous trouverez en suivant le lien SIAE une présentation du dispositif de rendez-vous de carrière, ainsi que des notices et un guide explicatifs. Votre attention est attirée sur l’intérêt de renseigner le « document de référence de l’entretien » qui vous permettra de conduire une analyse réflexive et contextualisée de vos activités et de votre pratique en identifiant les évolutions les plus caractéristiques et pourra contribuer à nourrir les échanges lors du rendez-vous. »
Certains se demandent s’ils sont éligibles pour le rendez-vous de carrière car il était écrit « sous réserve ». Nous avions interrogé l’année dernière,  le rectorat et voici leur réponse :  « cela signifie effectivement pour ceux qui l’ont reçu qu’ils vont avoir pendant l’année scolaire 2019/2020 un rendez vous de carrière. La mention « sous réserve » est mise à titre conservatoire au cas où.  Nous n’avons pas envoyé le message en juin car les nouveaux entrants ne l’auraient pas eu. ».

Donc oui vous allez avoir un rendez-vous de carrière cette année.

 
Bien cordialement,
Les commissaires paritaires SNFOLC
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Audience mercredi 25 septembre à la DSDEN de Gironde

Nous avons une audience mercredi 25 septembre à 15 h. Déjà, des établissements (collèges: Ambarès, Castelnau, Sainte Eulalie,  Blaye, Lormont, Pauillac, Saint-Ciers, Blanquefort, Cassignol, Saint André, Monséjour, Emile Combe de Bordeaux, Blanquefort, le Teich, St Yzan de Soudiac, François Mitterrand de Pessac; lycées : Magendie, Kastler, les Iris, Elie Faure, Arcachon, J.Monnet de Blanquefort, Max Linder, Pape Clément, j’espère en avoir oublié aucun) nous ont transmis des informations et des revendications à porter auprès du DASEN concernant les problèmes de rentrée (surtout des problèmes de moyens) et les AESH.
Si vous n’êtes pas dans l’un de ces établissements cités précédemment et que vous souhaitez apporter votre témoignage, ou si vous souhaitez que l’on intervienne, vous pouvez nous faire un petit compte-rendu d’ici à mercredi. Plus nous serons précis, mieux ce sera ! N’hésitez pas à nous envoyer un mail, un SMS ou à nous téléphoner.
Concernant la manifestation de samedi à Paris, c’est une réussite : plus de 15 000 militants étaient présents  pour réaffirmer le maintien des 42 régimes de retraite, et dire non à toute mise en place d’un régime universel par points.
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Jean-Michel Blanquo

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le ministre maintient le cap des contre-réformes: Les personnels résistent

version pdf snfolc tract rentrée 2019

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

300 € annuels d’augmentation annoncés par le ministre Blanquer : MERCI PATRON !

Version pdf salaire

Quelques jours avant la rentrée scolaire, le ministre Blanquer s’est répandu sur les ondes et les écrans en annonçant pour 2020 que les professeurs engrangeront 300 € bruts d’augmentation « en moyenne ». Ce qui reviendrait à 25 € par mois, soit 17 € nets, toujours en moyenne.

Le ministre a oublié d’expliquer qu’il s’agit en fait d’un effet retard du protocole PPCR du gouvernement Hollande, protocole dont la mise en oeuvre avait été suspendue pendant une année. La pseudo-revalorisation PPCR repose sur deux leviers : l’augmentation du nombre de points attribués à certains échelons de la carrière d’une part, allant par exemple, de 0 pour les certifiés 2ème échelon classe normale (soit zéro euro), à 11 points supplémentaires pour les certifiés hors-classe au 4ème échelon (soit 52 € mensuels bruts supplémentaires). D’autre part, la création, en 2017, d’un nouveau grade, la classe exceptionnelle aboutit, pour une infime minorité de personnels à une augmentation de moins de 180 € bruts pour les mieux lotis.

Pour résumer : il n’y en aura pas pour tout le monde et tout était déjà prévu et budgété.

C’est à ce même protocole PPCR – dont le ministre Blanquer popularise les miettes et que FO n’a pas signé – que les fonctionnaires doivent la pérennisation du blocage du point d’indice (bloqué depuis 10 ans). Les personnels de l’Éducation nationale lui doivent aussi la généralisation des « entretiens de carrière » instituant l’arbitraire dans les évolutions de carrière et les rémunérations. Encore faudrait-il soustraire de ces annonces l’augmentation des retenues pour pension civile, abusivement appelées « cotisations » puisque les pensions des fonctionnaires sont inscrites au budget de l’État. Ces pseudo-cotisations sont en réalité un impôt qui n’a cessé d’augmenter. De 7,85 % en 2010, il est passé à 11,10 % en 2020 !

Ce qui explique que PPCR ou pas, certains verront leur salaire stagner voire baisser au 1er janvier 2020.La FNEC FP-FO avec la fédération générale des fonctionnaires Force Ouvrière (FGF-FO) revendique 18 % d’augmentation de la valeur du point d’indice qui doit être immédiatement débloqué. C’est avec cette revendication que la FNEC FP-FO entrera dans les discussions annoncées par le gouvernement sur les rémunérations des enseignants. Pour FO, les personnels de l’Éducation nationale sont fonctionnaires d’État et ils doivent le rester.

Ce que le ministre ne vous dit pas : 400 euros par MOIS en moins de pouvoir d’achat : c’est l’effet conjugué du gel du point d’indice et de l’inflation depuis 2000, pour un personnel de catégorie A !

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Toute la vérité sur « le système universel de retraite par points »

Version pdf La retraite par points – 4 pages UDFO33 septembre 2019

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Réforme des retraites: STOP!

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Jeux estivaux

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Rentrée scolaire, rentrée sociale : se rassembler sur les revendications

Version pdf ici Rentrée scolaire, rentrée sociale 29 08

Le gouvernement et le ministre de l’Education nationale font feu de tout bois dans  une communication annonçant «l’acte 2 du quinquennat» qui changerait radicalement l’acte 1 : «écoute, modestie, horizontalité… » !

MAIS

La réalité des semaines qui viennent de s’écouler c’est la publication de la loi Blanquer sur «l’école de la confiance», c’est la publication de la loi Dussopt‐Darmanin de  transformation de la fonction publique, c’est la publication du rapport Delevoye pour un système universel de retraites par points.
La réalité c’est la grève qui s’est étendue dans les services d’urgence pour les salaires et les conditions de travail, c’est la mobilisation inédite des correcteurs du baccalauréat jusqu’à la mi‐juillet, c’est le conflit des sapeurs‐pompiers et dans les Finances publiques.
Après avoir brutalement réprimé tous les mouvements de résistance des salariés et des citoyens contre sa politique, le Président de la république et ses ministres affichent «un souci constant pour la concertation». S’agit‐il d’entendre enfin ce qui s’exprime et de négocier sérieusement avec les organisations syndicales ? Ou s’agit‐il de contraindre les organisations syndicales à discuter la mise en oeuvre de projets et de lois qu’elles combattent et que les salariés n’acceptent pas ?

Pour la FNEC FP-FO, les choses sont claires

Concernant les retraites, nous ne voulons pas du régime universel par points, ni de la baisse des pensions.
Nous voulons conserver le code des pensions civiles et militaires.
La FNEC FP‐FO et ses syndicats sont engagés dans la préparation du rassemblement du 21 septembre à Paris, à l’initiative de la confédération FO pour le retrait du rapport Delevoye. De quels paramètres d’application discuter pour une réforme qui, a minima, réduirait de 25% le montant des pensions des fonctionnaires d’Etat que sont les personnels de l’Education nationale ?
Concernant la loi de transformation de la fonction publique, nous n’accepterons pas le sabordage programmé des commissions administratives paritaires livrant les personnels à l’arbitraire pour la gestion de leur carrière (mouvement, promotions).
Concernant les salaires, les maigres miettes issues du protocole PPCR annoncées très médiatiquement par le ministre ne font que renforcer la revendication de revalorisation et de rattrapage de la valeur du point d’indice bloquée depuis 10 ans.
Concernant la loi Blanquer et la réforme du bac et du lycée, aucun groupe de travail ni comité de suivi ne pourra entamer la volonté des personnels de défendre l’école, de défendre leurs missions, de défendre leurs conditions de travail et leurs garanties statutaires.
Concernant la volonté du gouvernement d’imposer l’apprentissage dans tous les lycées professionnels, aucun groupe de travail ni comité de suivi ne nous fera cautionner la loi Pénicaud qui fait peser les plus lourdes menaces sur la formation professionnelle initiale sous statut scolaire.

La FNEC FP‐FO et ses syndicats entendent ne rien cautionner et continuer à porter en toute indépendance les revendications établies avec les personnels dans les instances du syndicat et dans les assemblées générales.

Retraites, salaires, statut, conditions de travail, toutes ces questions sont liées.
La priorité de cette rentrée pour les syndicats Force Ouvrière est la réunion des instances syndicales et la tenue de réunions d’informations et d’assemblées générales pour faire le point, donner les informations, prendre les dispositions urgentes pour faire valoir les revendications et préparer la mobilisation d’ensemble pour faire échec à la multiplication des contre‐réformes.

La FNEC FP‐FO et ses syndicats sont disponibles pour toutes les discussions au ministère pour négocier et faire avancer les revendications, pas pour faire le réglage des réformes du ministre.

La Confédération Force Ouvrière prépare un rassemblement national le 21 septembre à Paris, pour préparer la mobilisation et la grève pour le retrait du rapport Delevoye sur les retraites.
Inscrivez‐vous auprès du syndicat.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Communiqué de l’intersyndicale suite au baccalauréat 2019

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire